lundi 23 novembre 2009

Où vont les esquimaux ?




















Installation de 6 sculptures céramique/raku.
Leur disposition est en cerlcle sur des socles glace/métal avec au centre un bol métallique rempli d'eau où flotte une boussole. Une des sculptures constitue un "automate minimaliste".

samedi 21 novembre 2009

Bulles d'Amour

Une Maman en quête l'Amour de son enfant adoptif né en Asie. La famille accueille aussi avec succès plusieurs enfants d'autres pays. Ce dessin à la demande de la maman, qui a proposé le texte des bulles, tente d'exprimer la situation dans un devenir, afin d'esquisser un rapprochement avec l'enfant.

dimanche 15 novembre 2009

Dancing of the moon



Mister X : Composition musicale, guitares et voix.

Mister Y : Paroles et guimick.

Daniel ZED : Production, arrangements musicaux, claviers, informatique musicale, animation et montage vidéo.

mardi 10 novembre 2009

Show

Logo Daniel ZED.

Always

Mister X : Composition musicale, paroles, guitares et voix.

Daniel ZED : Production, arrangements musicaux, claviers, informatique musicale, animation et montage vidéo.

Les dormeurs écouteurs du ciel










Daniel ZED





Il était une fois :








« LES DORMEURS/ECOUTEURS DU CIEL »


Entre le ciel et la terre il existe « Les Dormeurs » ; personnages doubles. Dans leur sommeil, ils écoutent le monde et les cieux, filtrant les ondes cosmiques. Ils semblent prendre « la température » des rêves et de l’imaginaire. Lorsqu’ils viennent s’installer quelque part, ils se disposent les uns à côté des autres formant une ronde. Mais à chaque fois, l’esprit qui souffle transforme le cercle en spirale. Tous leurs déplacements se font par les airs par monts et par vaux. Pour l’atterrissage, ils sont munis d’un fort ressort qui amortit le contact avec le sol afin de ne pas se briser. Car si, le bas des dormeurs, structure métal, est fort solide, le haut, sculpture céramique, est bien fragile…








Partout où ils vont, ils transportent le signe de la paix « Peace and Love » et aussi étrange que cela paraisse, il semblerait que ce soit ce signe métallique, situé à leur base, qui leur servirait de propulseur. Ainsi paix et sagesse auraient tôt fait de les faire monter dans les airs par le phénomène bien connu de la lévitation. Sachant que ces êtres subtils semblent être en parfait accord avec le ciel et la terre, beaucoup de ces choses que la commune créature ne peut réaliser, ces dormeurs-là le font...





Aussi on raconte qu’un paysan s’étant perdu dans le brouillard avec son âne, ces curieuses formes, survolant la zone, auraient aspiré la brume épaisse en la recrachant par leurs évents vers les couches supérieures de l’atmosphère. Ainsi l’homme, toujours accompagné de son animal, retrouva-t-il aussitôt son chemin tout en voyant distinctement « Les Dormeurs » s’éloigner dans les airs avec panache, formant un « V » comme certains oiseaux migrateurs. Tout cela, selon son témoignage recueilli par des villageois à qui il en fit le récit avec force détails. Nous qui commençons à bien les connaître, n’en doutons plus un seul instant, à présent…






Il paraîtrait aussi, fait incroyable, que si l’on décide de les accueillir simplement en leur donnant ce qu’ils méritent en tant qu’œuvre universelle itinérante, alors ils viennent ! Oui ! En chair et en os… euh pardon… « En fer et en terre !», s’installer où bon vous semble à condition qu’ils y soient en sécurité, car comme ils sont posés, leur faiblesse est qu’ils ne peuvent s’envoler rapidement en cas de danger et l’endroit doit être sûr et gardé. Du seul fait de leur présence liée à leur sérénité et leur pouvoir à catalyser les énergies chaotiques, les alentours habités dormiront d’un sommeil profond ; le calme y régnera et même au-delà à des lieues du site élu…



Une autre chose dont on peut parler : le tintinnabule des dormeurs. De quoi s’agit-il ? Si l’on a de la chance lorsqu’on s’approche d’eux et que l’on sent le souffle d’une brise naissante, bientôt des tubes métalliques suspendus à des fils de façon telle que chaque dormeur en possède un, viennent subrepticement heurter l’ancrage de leur ressort. Ils se mettent ainsi à tintinnabuler doucement produisant une musique délicate, berceuse de leur sommeil où ils sont plongés. On raconte que sans ces sons célestes, peut-être se réveilleraient-ils et qui sait ce qui arriverait…





Un point qui a été évoqué celui de la transformation de leur position en rond à celle de position en spirale. La chose se déroule ainsi, partout où ils vont, un grand bol vide métallique, avec des inscriptions étranges sur son pourtour intérieur, les accompagnent. Mais il faut faire un peu d’histoire pour bien comprendre le phénomène et cela remonte à une époque très ancienne. En ce temps-là, après avoir parcouru les airs, ils se posaient comme actuellement formant une ronde avec le bol au centre…




Le temps passait avec des périodes variables comme on en connaît avec le climat et bientôt la pluie se mettait à tomber. Le bol se remplissait plus ou moins vite. Lorsque l’eau arrivait au niveau des inscriptions mystérieuses, la réflexion des caractères dans le miroir à la surface du liquide faisait apparaître la phrase : « L’esprit qui souffle transforme le cercle en spirale » et aussitôt la ronde des dormeurs se métamorphosait en spirale. De nos jours, on peut accélérer le processus en versant de l’eau directement dans le bol afin de ne pas attendre la pluie qui d’ailleurs ferait peut-être fuir le spectateur…





Voilà, cette évocation de l’existence et la pertinence des caractéristiques des dormeurs auront certainement aiguisé votre curiosité. Vous aurez peut-être le goût et la chance ainsi, de les voir venir s’installer à votre initiative au lieu et à l’heure que vous aurez choisi. Alors, n’hésitez pas à les contacter par l’intermédiaire de leur médiateur terrestre, qui saura vous donner tout autre renseignement quant aux modalités à remplir pour réaliser un accueil digne de ces dormeurs-là.
Daniel ZED



Contact : danielzed@libertysurf.fr

Installation :

16 sculptures
céramique/métal.
(1,80m H x 0,60m L)
1 sculpture métal.
(1,20m H x 0,30m L)

« Les Dormeurs/Ecouteurs du ciel» de Daniel ZED, une création présentée en octobre 2008 au FIG (Festival International de géographie), dans le jardin de la médiathèque à Saint-Dié des Vosges, dans le cadre d’une exposition collective intitulée « Fardeau » du groupe des Vosges de la céramiste Céline Laurent.
Mais aussi lors de la l'exposition "Chemin de céramique" qui s'est déroulée en juillet 2009 sur le site de la colline de Sion.


Daniel ZED © 2009